Des poules pondeuses dans son jardin





En quinze ans, la poule est passée du statut d'animal d'élevage qui concernait principalement les ruraux, à celui d'animal d'ornement puis d'animal d'agrément.

Elle est presque considérée comme un animal de compagnie, pas très loin du chien ou du chat.

Avoir des œufs frais à la maison, c’est possible. Les labels des œufs ont tendance à se multiplier, et si vous voulez du bio et du local, il vous faut apprendre les codes. Avec cette astuce, plus besoin de tout cela. Et c'est une bonne astuce anti-gaspillage.




Pourquoi avoir des poules à la maison ?


Avoir des poules chez soi offre bon nombre d’avantages et n’est pas très contraignant, à moins de n’être jamais chez soi. Une poule vit en moyenne 5 à 10 ans et n’a pas une santé trop délicate.

- Vous pouvez avoir des œufs frais.

- Elles aident à désherber le jardin : grâce à elles, finis la mousse dans la pelouse et le scarificateur.

- Sachez aussi que les poules adorent les insectes parasites, une bonne manière d’abandonner tout produit phytosanitaire que vous utiliseriez encore. Elles agissant en prévention sur les maladies et attaques.

- C’est aussi une bonne idée anti-gaspillage puisque vos poules pourront se nourrir des restes

- C’est savoir ce que l’on a dans l’assiette. Je sais ce que je donne à manger à mes poules, je sais donc ce que je mange.

- C’est une activité d’extérieure parfaite pour les enfants. Ils nourrissent les poules, ils changent leur eau, ils s’en occupent, ils apprennent et se responsabilisent.

Mais ...

- Au printemps, ne laissez pas les poules vagabonder dans le potager. Elles risquent de beaucoup aimer vos semis.

- A la campagne ou en ville, les attaques de prédateurs (chat, renard, fouine…) sont à prévoir. Enfermez bien vos poules pour la nuit, et prévoyez-leur un habitat sécurisé





Puis-je avoir des poules dans mon jardin ?



Bien entendu,  il s’agit de vérifier qu’aucune contrainte ne vous empêche d’avoir des poules.

• Si vous habitez dans un lotissement, vérifier le cahier des charges du lotissement : peut-être est-ce interdit.

• Vérifiez en mairie s’il y a un arrêté municipal particulier voire une interdiction

• Parlez-en avec vos voisins directement : il ne s’agit pas d’avoir une plainte pour nuisance. Les poules ne sont en principe pas très bruyantes, et vous pouvez toujours proposer quelques œufs…





Quel environnement pour les poules ?


Bien entendu, oubliez l’idée si vous ne possédez pas un petit terrain comme un jardin : pas de poules en appartement, ou alors seulement virtuelles… Quelques mètres carrés de jardin suffisent en principe. Attention : pour leur bien-être, ne prenez pas qu’une seule poule, au risque de la voir déprimer. Ces animaux sont grégaires : pour une famille avec un petit jardin, une moyenne de trois poules est conseillée.





Un poulailler


Les poules dorment en hauteur, les unes serrées contre les autres. Une cabane, quelques nids et un perchoir suffiront donc, soit quelques planches de récupération. Utilisez de la paillette de lin pour garnir les nids.  Si vous avez le choix, orientez le poulailler vers le midi sur un terrain en pente, ou protégez-le des intempéries avec des haies à feuilles résistantes. Aérez le poulailler et nettoyez-le régulièrement afin de garder la litière sèche et friable. Astuce supplémentaire : le fumier constitué du mélange de litière et d’excréments partiellement décomposés est un excellent engrais !

Les poulaillers peuvent être très originaux ! Les seules limites étant : le bien être de vos poules, leur sécurité et ...   votre imagination !

De très jolis poulaillers ICI (album)

Plans de construction d'un poulailler ICI






Nourrir les poules


Pensez nature et oubliez les granulés chimiques. Les poules mangent un peu de tout : des céréales, de l’herbe, de l’eau, voire même des restes (salade, pomme, pâtes, poisson et viande). Elles trouveront dans le jardin insectes, limaces et vers. Pensez à introduire des brisures de coquilles d’huître (ou des bouts de leurs propres coquilles) dans leur alimentation afin de rendre leurs œufs plus solides. Du “grit”, un petit gravier, peut leur être donné afin de servir de mortier dans leur estomac.

Attention toutefois. Bien que rustique et peu exigeante, la poule reste un animal dont il faut prendre soin et cela commence par la nourriture. On ne peut pas tout leur donner : viande rouge, fromage, plats en sauce, épluchures d’agrumes ou de banane sont à proscrire. Privilégier plutôt le pain sec (qu’on pourra mouiller), les verdures sans sauce (salade, fanes de carotte et de radis, épluchures fines etc.), les restes de riz ou de pâtes. Pour les viandes évitez les viandes rouges trop riches en protéines et privilégiez les restes de poisson.

Ensuite, n’oubliez pas que les restes de la table ne constituent pas à eux seuls un repas suffisamment riche et équilibré pour les poules. Il est primordial de leur donner un aliment complet à base de céréales. Cet aliment, bio de préférence, est concassé pour une meilleure absorption. Il est composé principalement de maïs, blé, tournesol, colza et soja. Il est également enrichi en calcium, sodium et phosphate.

Ce mélange doit constituer la nourriture de base (70 à 80 %). Il sera complété par vos restes de repas et non l’inverse ! Les poules sont comme nous, elles ont leurs habitudes et tout changement brusque dans leur alimentation sera source de problèmes. Faites toujours les choses de manière progressive. Elles vous le rendront si bien !

Car une nourriture riche et équilibrée ne conditionne pas seulement la santé de vos poules, elle influence également la ponte. Des poules heureuses et bien nourries pondront à tout va ! Finalement, tout tient en 3 mots : alimentation, liberté (libre accès au jardin) et soin (entretien régulier du poulailler).




Comment choisir ses poules ?


Vous avez sauté le pas, bravo ! Maintenant, il vous faut choisir les animaux que vous allez adopter. Il existe de nombreuses races, de tailles et de plumages différents. Ses caractéristiques changent, mais certains inconvénients se confirment : plus le coq est petit, plus il chante et plus la poule est petite, plus elle sera à même de voler.




Originaire d'Eure-et-Loir, la Faverolles a l'avantage d'être bonne pondeuse, discrète (un avantage si vous vivez dans un quartier pavillonnaire) et familière. En outre, elle vole très mal, ce qui évite d'avoir à la récupérer dans le jardin d'à côté!

La Sussex, la Coucou, la Leghorn, la Vorweck, la Marans, la traditionnelle Gauloise dorée (dont le coq est l'emblème du XV de France !) ou encore la poule rousse, présente dans nombre de basses-cours, sont également de très bonnes pondeuses.

Parmi les bonnes pondeuses, citons pour la France la poule d’Alsace, la poule ardennaise, la Bresse-Gauloise, la poule de Caussade, la poule d’Estaires, la poule de Gournay

Pour la Belgique ou le Nord du pays, citons la Fauve de Hesbaye, la Brabançonne, la Herve, l’Ardennaise, la pondeuse de Zigem ou la Braekel. Les poules ne sont généralement pas très chères à l’achat, coûtant quelques euros.


  • 10 races de poules bonnes pondeuses
Poule's Club a sélectionné pour vous 10 races de poules excellentes pondeuses, faciles à trouver, soit sur les marchés, soit chez les éleveurs professionnels.





Pour des œufs, me faut-il un coq ?


Non ! Voilà une idée largement répandue mais totalement fausse. Les poules n’ont pas besoin de coq pour pondre des œufs. Il ne vous faudra un coq que si vous souhaitez avoir des poussins.


Que faire des poules pendant les vacances ?


Les poules peuvent rester seules, mais évidemment pas pour des périodes longues. Demandez à de la famille ou des amis de garder vos petites protégées ou de passer, contre des œufs frais.


En savoir plus :

Des poules dans son jardin : Excellent dossier de l'AREHN (lien)

Les poules pondeuses Guide du SIVOM (PDF)

Guide pour bien prendre soin de ses poules (PDF - Bordeaux Métropole)

Comment élever des poules
Poulailler, nourriture, cohabitation avec d'autres animaux, ... toutes les explications



Des poules au jardin!
Vidéos sur l'élevage de poules (Bassettes Liégeoises) en jardin urbain.



Des poules au jardin ... la suite!
La suite ; gestion de l'espace, arrêts de ponte et nourriture






D'autres articles sur le jardin ICI